visuel-generique
kids2
sport
montagne
ville
Thème précédent Thème suivant
eteaux

Eteaux

www.eteaux.fr

Le village d’Eteaux appartient au canton de la Roche-sur-Foron et à l’arrondissement de Bonneville, entouré des communes de la Roche sur Foron, d’Evires, de la Chapelle-Rambaud, de Pers-Jussy et de Cornier. Les habitants d’Eteaux s’appellent les Etaliens. La commune est construite sur une partie de l’immense moraine qui sépare la région d’Annecy de la vallée de l’Arve.

Sa superficie est de 1.369 ha, dont 270 ha de bois et de 970 ha de terres agricoles. Desservi par 30 km de voies communales, le village est très étiré et s’élève d’est en ouest, passant d’une altitude de 600 m (près de la Roche) à 900 m (plateau des Bornes, en bordure de la Chapelle Rambaud). Ses hameaux du Buisson-Rond et de Charny sont mitoyens de Cornier d’où s’échappe le Nant de Moussy. En majeure partie en pente, il offre de larges paysages et somptueux panoramas sur la chaîne des Pré-Alpes.

Pendant longtemps, les Etaliens se sont adonnés uniquement à la culture et à l’élevage.

De 880 habitants en 1990, la population s’est densifiée pour atteindre environ 1800 résidents en 2013.

Un peu d’histoire

  • Au temps des Allobroges…

Au III° siècle avant J.C., la Haute-Savoie est occupée par un puissant peuple celte : les Allobroges. Résistant d’abord aux Romains, ils s’intègrent définitivement à l’Empire au 1er siècle de notre ère. De cette époque, des vestiges de domaines ruraux gallo-romains ont été découverts à Eteaux, aux lieux-dits les Hattes et Champs Coudray.

  • De multiples seigneuries

Jusqu’au XIVe siècle, la Haute-Savoie est morcellée en de multiples seigneuries laïques et ecclésiastiques. Eteaux, comme La Roche sur Foron, est sous domination du comte de Genève.

  • XVe siècle : Comté puis Duché de Savoie

A partir de 1401, ces seigneuries sont unifiées sous l’autorité du comte de Savoie, Amédée VIII. En 1416, celui-ci est fait duc par l’Empereur du Saint-Empire. Le Duché de Savoie a pour capitale Chambéry. Dans notre village, les témoins de l’époque médiévale sont l’église et le château de Charny, ancienne possession des de Thoire, aujourd’hui converti en exploitation agricole.

  •  XVIII ° siècle : royaume sarde

En 1718, le duc de Savoie devient roi de Sardaigne. La mise en place d’une administration centralisée se traduit surtout par la réalisation d’un cadastre à des fins fiscales. Ce cadastre nous montre la plus ancienne carte du village d’ »Estaux ».

  •  1860 : Rattachement de la Savoie à la France

En mars 1860, suite à une consultation orientée par la promesse d’une vaste zone franche, la Savoie est cédée à la France impériale de Napoléon III. Dans la mouvance de ce rattachement, les premiers bâtiments publics d’Eteaux sont érigés (mis à part l’église et le presbytère).

Aujourd’hui Eteaux se caractérise par

  • Ses animations conviviales

- Rando Eteaux (2ème dimanche de juin) : une balade familiale agréable pour (re)découvrir les chemins ruraux de la commune qui se termine à l’Ecole des Crues autour d’un repas champêtre organisé par le comité de fêtes.

- Le vide grenier (2ème dimanche de septembre) : exposants, visiteurs se retrouvent au Chef lieu pour cette journée sympathique ou seule la bonne humeur est de rigueur.

- Le Téléthon (début décembre) : historiquement, Eteaux se mobilise pour cette action à travers des animations toujours surprenantes…

  • Ses calvaires

Au gré de vos promenades, découvrez les 26 calvaires de la commune.

  • Ses animations culturelles

La Bibliothèque Médiathèque Municipale et l’association « Les amis du Livre » proposent des expositions, des animations pour BB lecteurs, raconte-tapis…
Plus d’infos sur : http://bmeteaux.biblixnet.com/

  • Ses reblochons

Eteaux accueille sur son territoire la plus grande unité de production de reblochons, offrant ainsi une centaine d’emplois pour le pays rochois mais également de l’artisanat, des commerces de proximité et la majeure partie du parc d’activités économiques (PAE) du pays rochois.